Club

C’est en 1921 que le Club du CS La Tour-de-Peilz voit le jour.

Aujourd’hui considéré comme l’un des plus grand club formateur de la Riviera, le CS La Tour compte onze équipes de juniors comprenant pas moins de 180 joueuses et joueurs évoluant dans les différentes catégories proposées par l’ACVF.

Outre cette volonté de formation, le CS compte trois équipes d’actifs et deux de séniors afin d’intégrer un maximum de nos juniors en actifs et permettre également à nos « moins jeunes » de continuer à pratiquer leur sport favori.

Voici un bref historique en quelques dates…

1921-1922

Le 23 novembre 1921, le Club décerne le titre de Président d’honneur à M. Auguste Roussy, Syndic, qui a pris une part prépondérante dans la décision communale concernant le terrain de Gérénaz. En attendant que les démarches aboutissent, les matches se disputent sur le terrain de l’institut Sillig à La Tour-de-Peilz (actuellement le parking en face de Nestlé, près de l’Oyonne.

Cette nouvelle société de fit pas l’unanimité au sein de la population (environ 3’000 âmes à l’époque), car les agriculteurs, les vignerons et les pêcheurs ne comprenaient pas qu’on veuille se fatiguer autrement que par le travail. Pour les autres citoyens, une saine occupation autre que la gymnastique, la lutte ou le tir était la bienvenue. La finance d’entrée fut fixée à 2 francs et la cotisation mensuelle à 50 centimes. Les couleurs de la Commune furent choisies pour l’équipement, soit maillot grenat, avec col et poignets blancs, éventuellement un insigne sur la poitrine, et culottes blanches. Lors de l’élaboration des statuts, le 7 novembre 1921, la devise suivante fut adoptée : Honneur-Amitié-Discipline.

Le Club est officiellement admis au sein de l’ASFA le 1er février 1922 avec le parrainage du Montreux-Sports et du FC Montchoisi-Lausanne.

Le première rencontre officielle se joue à Cully, le 25 avril, contre le FC Vignoble II renforcé et se solde par une défaite 5 à 3.

1922-1923

Inauguration du terrain de Gérénaz en septembre 1922, avec un premier macth de championnat le 24: La Tour I bat Montreux III par 5 à 1.

1922

1923-1924

La 1ère équipe obtient le titre de champion régional de Suisse occidentale en série C et monte en série B.

serie-c

1926-1927

Seule équipe des séries inférieurs encore qualifiée, notre équipe fanion affronte le FC Soleure, club de série A Nationale, en huitième de finale de la Coupe Suisse le 5 décembre 1926 à Gérénaz, et perd sur le score de 3 à 2.

1928-1929

A l’issue d’une saison remarquable, notre 1ère équipe remporte le titre romand de série B en battant en finales Sylva Le Locle par 4 à 2 et le FC Jonction par 5 à 0. S’ensuit un événement qui fit pas mal de bruit dans la région: en barrage promotion/relégation, et après 3 matches épiques (3-3 puis 2-2 et enfin 1 à 0) le CS élimine rien moins que le Vevey-Sports, qui chute de ce fait en série B alors que la « une » accède à la série « promotion ».

serie-b

1931-1932

Pour la première fois, on note l’inscription d’une équipe de juniors A qui, dans un groupe composé de Stade Lausanne, Lausanne II, Vevey, Montreux, Martigyn et La Tour, se distingue d’emblée en remportant le titre de champion de groupe.

1936-1937

Année difficile pour les finances du Club. En effet, on note 80% de diminution des recettes qu’on explique par le fait que le CS se trouve placé entre deux formations de 1ère ligue, en l’occurrence Vevey et Montreux.

1943-1944

Du à la mobilisations, les championnats sont suspendus par les Comités cantonaux vaudois et valaisans. Nos juniors seraient l’objet de racolage de la part du Vevey-Sports III….

1948-1949

La « une » décroche le titre de champion de groupe (VD-FR) bat Martigny et C.A. Genève en finales et monte en première ligue ! S’ensuit une célébration inoubliable.

promotion-48-49

1955-1956

Incident majeur et unique dans les annales du CS: le dernier match de la saison à Gérénaz contre US Bienne-Boujean est arrêté par l’arbitre qui, après avoir expulsé deux joueurs boélands et sifflé un penalty imaginaire, est victime de jets de pierres et de bouteilles de la part de spectateurs déchainés ! La Police et les Securitas ont dû intervenir pour calmer les esprits. Sanctions sévères à la clé…

1957-1958

En jouant sur le fil du rasoir depuis plusieurs saisons, le « une » subit les affres de la relégation en 2ème ligue en s’inclinant en matches de barrage 1 à 0 contre Baden à La Tour, puis 3 à 1 à Uster.

1959-1960

Gros problèmes avec le trésorier qui s’est allègrement servi dans la caisse !

1960-1961

Après un premier tour catastrophique (11m/3pts) et malgré le rappel d’anciens évoluant en vétérans, notre première équipe perd 2 à 1 contre Villeneuve lors du dernier match et se voit reléguée en 3ème ligue.

1965-1966

Nouvelle ascension en 2ème ligue sous les ordres de Bato Dvornic

1969-1970

Le stade de Gérénaz et complétement rénové et muni d’une installation d’éclairage pour les entraînements et les marches en nocturne.

1970-1971

Dimanche 9 août, on inaugure le nouveau terrain communal de Bel-Air avec les rencontres Sion-Vevey et Montreux-La Tour.

A l’issue d’un championnat plein de rebondissement, notre première équipe, entraînée par Roger Vodoz, dispute un match de barrage contre Lutry et l’emporte 3 à 0. Suivent donc les finales que notre formation enlève de haute lutte contre Fontainemelon et Renens, ce qui lui permet de fêter une sensationnelle promotion en première ligue.promotion-70-71

1971-1972

C’est l’ascenseur pour la « une » qui ne réussit pas à se maintenir en première ligue.

1973-1974

Création de l’Ecole de football

1978-1979

Relégation en 3ème ligue.

1979-1980

Retour en 2ème ligue.

1980-1981

La saison du siècle !, La « Une » et propulsée en 1ère ligue et la « deux » monte enfin en 3ème. Les juniors C sont champions vaudois ainsi que vainqueurs de la Coupe Vaudoise.promotion-80-81

 

1981-1982

Quatrième changement de catégorie en quatre ans pour notre équipe fanion qui redescend en 2ème ligue.

1983-1984

Le CS organise son premier tournoi à six inter-sociétés.

1984-1985

Grande première au Château de La Tour: le CS organise un repas de soutien qui réunit 130 personnes.

1986-1987

« Quelle personne n’ayant jamais joué au football, ni occupé une fonction administrative quelconque dans un comité, pourrait se voir décerner le titre de membre d’honneur du CS La Tour parce que, depuis X années -(et ça fait longtemps), elle a tout fait pour le CS: Ouvrir, fermer, tenir propre, laver, repasser, raccomoder (pas seulement les chaussettes), préparer, allumer, chauffer, faire le thé, couper les citrons, doucher, cocoler, consoler, servir, j’en passe et des meilleures, parmi une ou deux générations de joueurs de tous âges ? »

Voici comment le président Michel Neyroud s’est adressé aux membres présents lors de l’assemblée générale au sujet des « nominations ».

C’est ainsi que le « grand-maman » Jeanne Bönzli est devenue, après la baronne von Klitzing en 1925, la deuxième femme à entrer dans le panthéon des membres d’honneur du CS La Tour.

1990-1991

Prêté en juin 90 pour évoluer avec les espoirs, notre talentueux et sympathique junior ghanéen Charles Wittl est définitivement transféré à Neuchâtel-Xamax.

1995-1996

Le 7 juin, inauguration des nouveaux vestiaires de Bel-Air par les autorités communales.

Le Club met tout en œuvre pour fêter dignement son 75ème anniversaire.

75eme

 

 

 

 

Le Comité actuel

Michel Baiutti

Président

Jean-François Sasso

Vice-président et Directeur sportif

Stéphane Hunziker

Directeur technique

Laurent Mudry

Directeur Financier et Resp. manifestations

Place vacante

Président juniors

Cédric Gentizon

Responsable technique juniors

Jérôme Taverney

Membre

Karine Chassot

Secrétaire

Le bulletin

La buvette

Notre cantinier Sasa ainsi que toute sa famille vous attendent nombreux à la buvette du stade de Bel-Air.

La Chanson du CS

Première partie: (sur l’air de la « Marche du Général Guisan » – final)

Sur le terrain, la balle vagabonde

On applaudit les joueurs du CST

L’arrière est là, les demis font la ronde

Et les avants vont marquer triomphants

Leur capitaine, ivre de gloire

Entend hurler de toutes parts

Hip ! hip ! hourra, hip ! hip ! hourra pour la victoire

Du CST, du CST

Hip ! hip ! hourra, hip ! hip ! hourra pour la victoire

Du Club Sportif d’La Tour-de-Peilz

Deuxième partie: (librement inspiré par « Les Montagnards » d’André Dassary)

Chemises rouge et blanche, vous êtes mes amours

Oui mes amours

Rien n’est plus beau que le football…

Rien n’est plus beau que le football…

Oh ! footballeurs, oh footballeurs

Chantez, chantez, chantez en cœur,

De notre sport, de notre sport

La joie et le bonheur

Tra-la-la-la, la-la-la-la, la-la-la

Tra-la-la-la, la-la-la-la, la-la-la

Hop là, hop là, hop là

Les footballeurs, les footballeurs

Hop là, hop là, hop là

Les footballeurs sont là

Les footballeurs, les footballeurs sont là.